La route de l’allaitement

Je n’ai pas été allaité. Ma mère n’a pas « pu »… En fait, je me souviens qu’on m’a toujours dit que le lait chez nous était mauvais. Que ma grand mère avait empoisonné ma tante avec son lait, et que voilà, chez les femmes de ma famille, y avait ce risque…

Aujourd’hui je sais que c’est du grand n’importe quoi. Mais pour la jeune (et conne) ado puis jeune femme que j’étais ça semblait logique.

Donc, je n’ai jamais vu quelqu’un allaité. Ma tante a quand même allaité mes cousin, mais pas très longtemps je crois, à tel point que je n’en ai aucun souvenir.

Pour moi, l’allaitement, c’était une corvée sans nom… Le boulet, l’horreur, le truc sans aucun intérêt. Après tout, les biberons, c’est pas fait pour les chiens !!

Donc, c’était réglé pour moi, le jour ou j’aurais des enfants, ce serait le bib. Je ne pensais même pas envisager de faire autrement.

Et puis, je suis tombée enceinte. C’était une surprise, pas vraiment voulu, un peu en avance, mais l’étonnement passé, une merveilleuse surprise pour nous. Comment c’est arrivé je ne sais pas, mais je me suis vue envisager d’allaiter. Pas longtemps, ein, 3 semaines pour essayer. Peut être 3 mois. Mais pas plus.

Et puis, j’ai perdu ce bébé. Une tragédie que peut être je vous raconterais, car j’ai toujours beaucoup à dire sur les fausses couches, dont mon histoire de maternité est pavée (3 à mon actif, des fausses couches, pas des maternités).
Et ce bébé ange qui n’a fait que passer m’a aidé sur la voie du maternage…

Quand Noa s’est installé dans mon giron, trois mois après la perte de ce bébé, j’ai eu envie de prolonger l’idée de cet allaitement. Je me suis renseignée et j’ai vu que l’OMS recommandait l’allaitement exclusif durant 6 mois. Alors pourquoi pas?

Je me suis aussi renseignée sur mon histoire familiale… Ma mère regrettait beaucoup de ne pas nous avoir allaité mon frère et moi…  Elle m’a raconté que ma grand mère avait en fait eu une infection après l’accouchement (il restait un bout de placenta ) et c’est à cause de ça qu’on avait considéré que son lait empoisonnait sa fille.

Aucune malédiction familiale donc…

C’était décidé, par quel miracle je ne sais pas, mais je le voulais: j’allaiterais mon fils. Durant 9 mois, allez…. Et pour ça, je savais, après avoir beaucoup surfé, que j’aurais besoin de me documenter AVANT… Et que certainement on ne m’aiderait pas à la maternité…

Je savais quasiment tout je pense pour réussir un allaitement. Mais malgré cela, et malgré le fait que j’ai toujours eu la chance d’avoir des allaitements sans aucun soucis, on m’a quand même fait douté. On a quand même accusé mon lait. A 15 jours de vie, durant la visite chez le médecin, on a trouvé que Noa n’avait pas pris beaucoup de poids. 150 grammes en fait en 15 jours. Selon le doc, c’était probablement mon lait qui n’était pas assez nourrissant… car il faut savoir une chose, c’est TOUJOURS la faute du lait de la maman… Toujours. C’est une loi sainte…

Je savais que c’était ridicule, je savais, je voyais que mon fils allait bien, qu’il mouillait ses couches, qu’il était tonique.. Mais j’étais une jeune mère, stressée bien sûr, et enclin a envisager que bien sûr je ne faisais pas ce qu’il fallait pour mon enfant.

Bien sur, je suis tombée dans le piège pourri, à savoir louer une balance et le peser tous les jours… Complètement débile et flippant…

Noa allait très bien, je l’ai finalement allaité 13 mois, en tirant mon lait 3 fois par jour pour que la nounou lui donne vu que j’avais repris le boulot. J’ai arrêté à ce moment simplement parce qu’on avait prévu un an. Mais c’était la mort dans l’Âme… J’étais malgré tout très fière: mon fils n’a jamais eu de lait en poudre, j’ai réussi toute seule, alors que je n’avais aucun modèle.

Pour Tomy, bien sur, je voulais aussi l’allaiter. Même si j’ai dit à Cedric le contraire, juste pour voir sa réaction lol…

Mais le sevrage a été si triste pour moi, Noa lui s’y étant fort bien préparé (mais je pense qu’avoir été au bib chez la nounou, même avec mon lait, y était pour quelque chose) que j’ai décidé d’un sevrage naturel. Ou Tomy déciderait lui même du moment ou il voudrait arrêter.

Il va avoir 3 ans en juillet et tète encore la nuit et le jour. Il ne sait pas ce qu’est un biberon… Mais je suis à la maison, donc il a eu plus de chance que son frère de ce coté là…

Grâce à mes enfants, j’ai pu découvrir que l’allaitement, c’était le bonheur et tout sauf de l’esclavagisme. Bien au contraire… C’est la liberté: jamais rien à préparer… La nuit, si tétée on demande, je me tourne et Tomy se sert (bé oui, on cododote, c’est plus pratique et si agréable). Pas besoin de se lever pour préparer quoique ce soit.

Quand on doit aller quelque part, le sein est toujours prêt, on voyage léger…

Et puis, le bonheur, incroyable de ce prolongement de la grossesse, ce contact magique de ce petit être qui te renifle tel un animal pour trouver le sein, l’endroit ou il va s’enfouir pour goûter son lait. Et l’apaisement, le bien être, la béatitude qui se dégage de ce bébé qui tète… Avec les yeux qui se révulsent de plaisir. C’est toujours un moment fantastique.

Bien sur, allaiter un bambin, c’est différent d’allaiter un nouveau né. Les positions deviennent acrobatiques, sur un pied, les fesses en l’air (pour lui, pas pour moi ein!!!)…

Mais la caresse sur la joue en me regardant avec des yeux éperdus d’amour, la détente lorsque c’est une tétée d’endormissement, le relâchement dans un complet sentiment de sécurité et de confiance.. Tout cela est toujours là.

En allaitant mes enfants, je me sens femme, je me sens mère, forte et heureuse…

Pourtant, je trouvais que c’était rétrograde et avilissant… Comment j’ai parcouru ce chemin, je ne saurais trop le dire. Mais quel bonheur de l’avoir fait et de pouvoir m’offrir, nous offrir à tous les 4, ce plaisir à partager… Car pour le papa, c’est aussi du bonheur. Parfois, il me demande quand est ce que Tomy arrêtera le tété. Je lui demande alors s’il imagine là, tout de suite, le sevrer… Et chaque mois il me répond non…

Un jour, ce sera terminé. Et certainement que ce sera dur pour moi, que ce contact me manquera. Mais je l’aurais vécu à fond, sans aucun regret, et avec tout le bonheur du monde d’avoir partagé ces moments avec mes petits…

Et au moins, les copains et copines de mes fils auront vu une maman donner le sein (à voir la tète qu’ils font souvent, c’est la première fois!!)

Je ferme mes oreilles à tous les propos déplacés et critiques, et je peux vous dire qu’il y en a… Dépassé les 3 mois d’allaitement, vous en avez. Alors avec un petit de 3 ans…

Quelle importance après tout… Le problème ne vient pas de nous, mais d’eux. Ce sont ceux qui critiquent qui ont des choses à régler avec ce qui les choque. Parce que pour nous c’est le bonheur!! Après tout, peut être que c’est ça qui dérange…







Rendez-vous sur Hellocoton !

74 Commentaires sur La route de l’allaitement

  1. zabounette
    13 mai 2008 at 1 h 22 min (11 années il y a)

    « … Parce que pour nous c’est le bonheur. Après tout, peut-être que c’est ça qui dérange… » Tout ce que tu as écrit résonne en moi mais c’est cette phrase là qui me parle le plus… C’est exactement ce qui me vient à l’esprit quand je pense aux remarques déplacées qu’on peut me faire. Ma maman a voulu nous allaité, mais n’a pas eu de lait (mais alors pourquoi a-t-on du lui bander les seins pour qu’il n’y ait pas de montées de lait??? Paradoxe de la médecine pfffff) … J’ai grandi sans jamais voir un seul enfant allaité et avec cette idée que moi non plus je n’aurais pas de lait, c’était ainsi… Quand Maël est arrivé, c’est venu comme une évidence, livré d’origine avec le pack complet lol A part ma sage-femme à la naissance, personne « en live » n’a pu m’aider. Cela n’a pas été évident à mettre en place… Heureusement j’ai pu trouver d’autres modèles, d’autres expériences (merci le net!) Je m’étais fixée 6 mois d’allaitement… Je retravaille à mi temps depuis que Maël a 2 mois, il va en avoir 11 et est toujours allaité! Je compte maintenant aller jusqu’au sevrage naturel… Bébé 2 est dans les projets et mon grand rêve c’est de vivre un co-allaitement! Histoire de faire un pied de nez aux gens « bien intentionnés » lol

    Répondre
  2. Christel
    13 mai 2008 at 1 h 30 min (11 années il y a)

    ben moi je vais juste te dire merci parce qu’il y a maintenant 3 ans et demi je me posais justement pleins de question sur vais-je allaiter ou non? puis tu as creer ton forum et que de source d’inspiration j’ai trouvé 🙂 j’ai potasser ta fiche sur l’allaitement et quand Clémence est née j’ai pris la chose au jour le jour et ça a durée 15 mois! entre temps j’étais tombé enceinte de Zoé que j’ai arrête d’allaiter il y a 15 jours elle a 15 mois! j’ai adoré ça les deux fois et si troisième enfant il y a troisième allaitement il y aura 🙂 ce qu’on dit autour de moi je m’en fiche et dieux sait qu’en trois ans j’en ai entendu des choses 🙂

    Répondre
  3. Blandine
    13 mai 2008 at 2 h 33 min (11 années il y a)

    Oui, je comprends tout à fait ce changement d’avis, parce que je suis quasiment sure que ça m’arrivera. Là, je ne me vois pas allaiter tout court, mais le jour où je serai enceinte, je pense que je verrai les choses différemment… Si ce jour arrive!

    Répondre
    • Claire
      Claire
      13 mai 2008 at 2 h 33 min (11 années il y a)

      Zabounette, c’est exactement ça: si nos meres n’ont pas « pu » allaiter ou n’ont pas voulu, on pense que nous non plus, on ne pourra pas..
      C’est parfois difficile, mais vraiment, ça vaut le coup…
      Et moi aussi je reve d’un coallaitement mais j’ai peur que Tomy ne soit pas d’accord, c’est SON tt, il refuse de le partager…

      Christel, quel beau chemin tu as eu avec tes puces!! Je ne suis pas certaine d’yetre poru grand chose, mais tes remerciements em vont droit au coeur (ton colis part demain j’espere, désolée, j’ai été un peu débordée!!)

      Blandine, alors, tu penses que tu n’auras jamais envie d’un bb? Remarque tu as un peu le temps, toi la petite jeunette lol

      Répondre
  4. Marie
    13 mai 2008 at 3 h 03 min (11 années il y a)

    Coucou!! Je tiens à dire tout d’abord bravo pour cette article j’en ai presque eu les larmes aux yeux!! Merci à toi car je vais beaucoup moins culpabliliser en allaitant mon fils de 14 mois.Pace que le regard des gens et même de la famille n’ est pas toujours agréable. Autre chose, j’ai cru comprendre que tu es doula, j’ai lu récément sur un forum quelqu’un qui veut devenir doula. Est je lui donné l’adresse de ton blog.J’espére que cela ne te dérange pas!! Bisous et beaucoup de bonheur!!

    Répondre
  5. Mekati
    13 mai 2008 at 6 h 21 min (11 années il y a)

    Très beau récit… Dans ce que tu racontes pour Noa, je revis mon parcours avec Kaëlann: médecins, pesées, pas de soutien possible… sauf qu’il fut (hélas) bien plus bref (5 mois)!

    Répondre
  6. Sapphire
    13 mai 2008 at 7 h 35 min (11 années il y a)

    Une très belle histoire… Les médecins et autres « scientifiques » disent parfois de belles conneries (genre l’IMC trop haut ou autre, de quoi devenir anorexique) et souvent il faut laisser faire la nature qui trouve toujours « son » chemin…. Félicitation d’avoir surmonté tout cela.

    Répondre
  7. Lutin
    13 mai 2008 at 7 h 51 min (11 années il y a)

    Alors ça c’est vrai que passés trois mois on a des remarques.. Et aussi que les médecins nous font douter… Je n’allaite plus exclusivement, je donne un petit biberon le soir en complément… La faute aux docteurs! C’est vrai que c’est super d’allaiter, et tellement pratique!

    Répondre
  8. Nansou
    13 mai 2008 at 8 h 12 min (11 années il y a)

    L’allaitement est si personnel, c’est entre son bébé et soi… j’ai allaité mes trois, pris beaucoup de bonheur à le faire. Je n’ai pas aimé les nombreuses réflexions, et ne me permettrai certainement pas d’en faire aux autres mamans-enfants… c’est si intime !

    Répondre
    • Claire
      Claire
      13 mai 2008 at 8 h 12 min (11 années il y a)

      Marie, surtout ne culpabilise pas, les plus genés, ce sont ceux qui trouvent à y redire!!!
      Tu as bien fait de donner mon blog à cette femme, elle peut me contacter sans probleme!!
      Et bienvenue à toi chez moi 🙂

      Mekati, je suis bien triste de savori qu’on t’a pourri l’allaitement de Kaelann avec ces niaiseries.. Vraiment, on fait tout pour empecher les femmes de materner comme elles le souhaiteraient…

      Nansou, c’est ça, c’est personnel… D’ailleurs cet article n’est pas un réquisitoire pour l’allaitement, mais simplement mon histoire, mon chemin de vie de mere allaitante… J’ai des amies biberonnantes, je suis un peu triste de ce qu’elles ratent, enfin, de ce que je pense qu’elles ratent, mais c’est leur chemin. A chacun le notre…

      Répondre
  9. Anouchka
    13 mai 2008 at 8 h 27 min (11 années il y a)

    … j’ai longtemps dit que je n’allaiterai pas et puis en tombant enceinte, ma façon de voir les choses a bien évolué, je souhaite allaiter notre petit bout qui arrivera bientôt et j’angoisse déjà à l’idée de ne pas y parvenir (on entend tellement de choses…), de ne pouvoir continuer l’allaitement avec la reprise du boulot, mais je vois que tu y es parvenue et ça me rassure! Merci pour ta visite sur mon blog et ton petit mot, ça m’a fait très plaisir! A bientôt je l’espère 🙂 Anouchka

    Répondre
    • Claire
      Claire
      13 mai 2008 at 8 h 27 min (11 années il y a)

      Sapphire, il n’y a pas que les medecins qui mettent un frein à l’allaitement.. L’entourage n’est pas toujours bienveillant…

      Lutin, bé oui, et encore, tu as la chance que Minilutin ne fasse pas de confusion sein/tetine, car c’est le meilleur moyen de stopper un allaitement snif…

      Anouchka, une grossesse nous transforme, c’est vrai… On revoit nos idées, nos positions…
      Et oui, allaiter en travaillant, bien sur, c’est possible.. Et tu verras, il n’y a pas de raisons que tu n’arrives pas à allaiter. Entoure toi de personnes competentes et bienveillantes poru te soutenir et tu y arriveras 🙂

      Répondre
  10. laetitia
    13 mai 2008 at 8 h 30 min (11 années il y a)

    quel beau recit…il donne envie d allaiter, et il est tellement vrai… Tu es très forte pour arriver a « ne pas ecouter »…j espere l’être aussi car ce 3eme bébé pour moi sera « ma derniere chance d’allaiter » merci pour ton blog, pour tes textes qui nous rassurent,nous les mamans pas comme les autres…

    Répondre
  11. céline
    13 mai 2008 at 9 h 08 min (11 années il y a)

    je te remercie claire de nus faire partager ces histoires tes histoires vos histoires à toi et tes petits bonhommes… l’allaitement je n’y pensais pas jusqu’à la fin de ma grossesse, je dois dire que tu m’as donné envie en parlant de noha et de votre relation, je me suis dit pourquoi pas au moins les premiers jours, et grace à ton soutien et à celui d’autre personne du forum bb nature ben je me suis accorchée, et même battue pour allaiter constance, elle s’est sevré je l’ai sevré aussi au 3ème de la grossesse de mathieu et là mon bonhomme tete toujours et refuse tout biberon, il va avoir 11 mois… je suis si fière d’etre mère nouricière !!!! merci de ton aide CLaire…

    Répondre
  12. Abracadabra
    13 mai 2008 at 9 h 17 min (11 années il y a)

    ahlala !!! que j’aime lire tout ça !!! que j’aime allaiter ma fille (28 mois) !!! et surtout, que j’aime me dire que nous sommes nombreuses !!! pour moi l’allaitement a toujours semblé évidemment car maman nous a allaitées. Je me rappelle qu’à la naissance, l’allaitement s’est mis en place naturellement, et depuis tout ce temps je n’ai pas encore trouvé de bonne raison de sevrer ma fille. Mais il faut toujours se défendre de pratiquer un allaitement long, c’est pénible. Quand on me demande « pourquoi tu allaites encore ? « , je réponds « pourquoi j’arrêterai ? » et la discussion est close. Oui je me lève encore la nuit (zhom est un peu réfractaire au cododo tous ensemble alors c’est moi qui cododote dans la chambre de ma fille les nuits où elle appelle beaucoup), des fois je suis bonne à ramasser à la petite cuillère tellement je suis fatiguée mais je l’aime trop et j’aime trop l’allaiter pour arrêter. Ma toubib (pro-allaitement) me demande gentiment d’essayer de diminuer les tétées de nuit car ma santé commence à en pâtir, effectivement pas question de mettre en route un deuxième bébé tant que je ne serai pas requinquée, trop risqué pour moi. Bref, je pense que maintenant le sevrage se fera de façon naturelle et j’avoue que je commence à m’y préparer car je sais que ça risque d’être difficile…pour moi 😉 voili voilou pour mon allaitement je suis, de manière générale une incorrigible bavarde, mais concernant le maternage c’est encore pire 😀 merci encore pour ce post bises

    Répondre
  13. cindy
    13 mai 2008 at 9 h 49 min (11 années il y a)

    Qu’est ce que tu ecris bien Claire Je ressent vraiment la meme chose que toi et j’espere que Malone tetera encore un bon bout de temps

    Répondre
  14. cathou
    13 mai 2008 at 10 h 07 min (11 années il y a)

    Ton histoire m’a bcp touchée et m’a bcp émue. J’ai allaité aussi mes deux filles jusqu’à 1 an et j’ai du me résoudre à arrêter car physiquement, je ne pouvais plus..mais quel bonheur, je ressentais la même plénitude que ce que tu décris, ce n’était que du bonheur et mes deux filles maintenant 26 et 22 ans n’ont qu’une envie : allaiter leurs petits car je pense que je les ai vraiment incitées à partager ce grand bonheur

    Répondre
    • Claire
      Claire
      13 mai 2008 at 10 h 07 min (11 années il y a)

      Celine merci pour ce commentaire. Mais tes allaitements tu ne les dosi qu’à toi. Et à tes enfants 🙂

      Abracadabra, je comprends ta fatigue, Tomy tete encore +++ la nuit (il peut dormir toute la nuit au sein en fait). MAis je ne le vis pas comme une contrainte. J’aimerais passer une vraie nuit bien sur, ça me ferait beaucoup de bien, mais jamais je n’ai seulement envisager de le sevrer juste pour ça…
      Allez courage tu n’es pas seule!!

      Cindy, si tu as le meme modele que moi, ça risque de durer encore loooongtemps lol

      Cathou, c’est génial que tu aies allaité tes grandes filles, tu leur as donné un super exemple, et c’est grace à ça que nos enfants pourront envisager sereinement l’allaitement, el maternage.

      Répondre
  15. Elforine
    13 mai 2008 at 10 h 36 min (11 années il y a)

    quel superbe récit!… ça me confirme ds mon choix de vouloir allaiter mon petit 3ème qui arrive, je n’ai pas voulu allaiter mes 2 premiers :pas d’exemple ds ma famille! aucune femme ne l’a fait donc pourquoi faire autrement? et bein cette fois ce sera tout différent portage, allaitement et couches lavables le plus possible Qu’est ce que je vais en entendre des critiques!!.. m’en fous je suis préte! au faite je viens juste de recevoir le mei tai il est magniiiifique! et le savon ! merci merci il sent trop bon j’ai hate de l’essayer. hummm

    Répondre
  16. Mah-Yu
    13 mai 2008 at 10 h 44 min (11 années il y a)

    Lectrice irrégulière (pas par manque d’intérêt, mais par manque d’organisation… je n’ai toujours pas bien compris comment on se sert de Netvibes et des flux RSS, alors j’oublie souvent de visiter les blogs qui me plaisent), je crois que je n’ai jamais laissé de commentaire, même si j’ai toujours apprécié mes lectures ici et souvent admiré (et même envié) les jolis savons qui y fleurissent. Ce soir je tombe sur ce texte que je trouve touchant, et je voulais juste te remercier de le partager ainsi avec le plus grand nombre, je pense qu’il peut faire du bien à des mères qui doutent. A bientôt.

    Répondre
  17. Marie-Gaëlle
    13 mai 2008 at 11 h 30 min (11 années il y a)

    Je voulais allaiter ma fille jusqu’au sevrage naturel, convaincu que c’etait ce qu’il y avait de mieux pour elle, et puis cete relation d’allaitement me satisfaisait beaucoup. J’ai cédé à la pression de son père pour la sevrer à 15mois (et oui…femme soumise…). souvent je le regrette, pour moi surtout, parce qu’elle elle l’a super bien vecu (elle adore la bouffe, et a toujours preferer les gateaux aux tétés). Tomy est le seul « grand bambin » de trois ans allaité que je connaisse, et même si je trouve ça formidable, que j’aurais aimé le vivre aussi, j’avoue que ça me fait tout bizarre quand je le voit têter parce que c’est pas quelque chose que je voit souvent (jamais?) Alors même quand on est à fond pour l’allaitment long, bah je trouve qu’on est quand même sacrement formatés dans nos esprits par l’opinion générale. Parce que c’est quand même un sacré paradoxe d’être surprise par l’image de quelque chose qu’on trouve merveilleux et qu’on encourage. Où alors est-ce mon côté pudique justement de voir leur bonheur la, juste devant mes yeux, d’être temoin de cette tendresse et de cette complicité qu’on ne rencontre pas tous les jours, qu’on ne vit pas soi même… Un peu comme quand on détourne les yeux d’un couple d’amoureux qui s’embrassent?

    Répondre
  18. Laure
    13 mai 2008 at 11 h 41 min (11 années il y a)

    J’aime lire tes textes sur le maternage, cela me fait plaisir d’en apprendre un peu plus sur toi :)) L’allaitement… Tout un programme! J’ai du mal à t’imaginer « anti-allaitement » lol Pour ma part, cela fait un moment qu’on me demande « jusque quand je vais allaiter Maëlle » (qui a 11 mois)… Ca me fait sourire, je pense que ça ne peut être que la question de qqn qui n’a pas allaité, qui ne connait pas cette relation si naturelle et si profonde… Pourquoi je déciderais du jour au lendemain que c’est fini alors que tout va bien? Je n’ai aucune idée du moment où l’une ou l’autre décidera qu’il faut passer à autre chose… J’espère simplement que cela se fera en douceur, et « d’un commun accord » … Wait and see… D’ici là, on profite :)))

    Répondre
    • Claire
      Claire
      13 mai 2008 at 11 h 41 min (11 années il y a)

      Laetitia, tu sais, entre un allaitement de 13 mois avec reprise du travail à 3 mois et tirage de lait pour Noa, accouchement à la maison, cododo et couche lavable pour Tomy, les gens ont un peu abandonné, je suis pour eux une fille perdue…
      Je te souhaite un très bel allaitement pour ce bb3 🙂

      Mah Yu, merci de ton passage te bienvenue…
      J’espere que cet article pour montrer que parfois, on part de très loin et qu’il faut donc être indulgente avec celles qui ont des idées très arretées, car on ne sait pas si elles ne vnt pas radicalement changé de position…

      Marie Gaelle, merci de ton témoignage. Je ne l’ai pas précisé, mas même pendant l’allaitement de Noa, je trouvais très choquant l’idée d’allaiter un grand bambin.. Et pourtant.
      Je trouve bien triste que tu aies du céder à la pression du sevrage. Parce qu’après tout, c’etait quoi le probleme de ton homme par rapport à tout ça?

      Laure, et ouiiiiiiiiiii, j’étais contre l’allaitement. MAis aussi contre le cododo, pour les fessées, super poru la peri… Un peu anti maternage quoi.. Comme quoi, on part d’un point mais la vie nous emmene là ou on ne pensait pas aller 🙂
      Profite bien de ta petite Maelle qui devient décidement une grande!!

      Répondre
  19. Blandine
    13 mai 2008 at 11 h 59 min (11 années il y a)

    c’est bizarrre moi ça me dit rien d’allaiter je sais que c’est mieux,en règle générale, pour la santé du bébé, mais ça ne m’attire pas trop. je changerai peut être d’avis, qui sait!

    Répondre
    • Claire
      Claire
      13 mai 2008 at 11 h 59 min (11 années il y a)

      Elforine, comme je le disais, sans exemple, on n’a souvent as envie de le faire.. Poruquoi faire puisque nos meres ne l’ont pas fait.. On reproduit le systeme educatif dans lequel on a été élevé…
      Avec tout le maternage que tu as prévu, oui, tu risques d’en entendre.. Mais quelle importnace, les medisances???
      De rien pour le savon, je suis contente qu’il te plaise… Et j’espere que le mei tai te conviendra 🙂

      Blandine, comme je le disais, j’étais contre l’allaitement. Mais vraiment contre.. Et tu vois ou j’en suis lol

      Répondre
  20. Blandine
    14 mai 2008 at 1 h 17 min (11 années il y a)

    Claire, bien sur que si j’en ai envie! j’attends que ça: dès que je croise un bébé c’est la folie. Mon chéri le sait, mais bon on est jeune, chacun chez nos parents etc… je disais ça car on est jamais à l’abri de (mauvaises) surprises… j’ai tellement envie d’avoir des enfants que j’ai peur de ne pas pouvoir…

    Répondre
  21. LACIGALEDELEST
    14 mai 2008 at 3 h 41 min (11 années il y a)

    Je te rejoins à 100%;allaiter 3-6 mois on est « héroïques » (je ne vois pas en quoi, mais c’est un autre débat), mais passé ce délai c’est quelque chose de malsain dans la tête des gens. Ils sont vraiment bizarres!

    Répondre
  22. Yael
    15 mai 2008 at 2 h 30 min (11 années il y a)

    Comme ça me parle… Moi aussi avant d’être enceinte, j’étais contre l’allaitement (beurk et puis c’est bien connu le lait artificiel est bien meilleur que celui des mères… même si enfant j’avais failli mourir de non-allaitement : allergie au lactose diagnostiquée à 3 mois quand je faisais 3kg mais passons), pour la péri (c’est qui ces mormones qui veulent accoucher sans ?), contre le cododo (je veux bien dormir avec mon chien mais pas avec mon bébé), pour les fessées (on va pas se laisser emmerder par nos enfants quand même) et j’en passe. On m’aurait proposé l’utérus artificiel, j’aurais sauté de joie : pas de grossesse, pas d’accouchement. Et puis j’ai porté Sacha… Comme j’aime à le dire souvent, il m’a construite autant que je l’ai conçu. J’ai réalisé que ce que je n’acceptais pas c’était d’être une femme avec un corps de femme : un utérus, un vagin, des seins… J’ai compris que la maternité n’était pas un esclavage mais une expérience forte et puissante. Et maintenant, Sacha a presque 27 mois et est encore complètement accro au « doudou ». Même si parfois j’aurais envie qu’il me lâche au sens propre du terme, c’est tellement bon de le sentir se lover contre moi, de voir le plaisir qui pétille dans ses yeux quand il voit le « doudou ». Quand il tète, je resens comme des décharges d’amour pour lui… En plus, en cas de vilaine chute ou de gros chagrin, ça l’apaise aussitôt… je me demande seulement comment on fera sans. Pour les autres, de 6 à 18 mois, ils étaient choqués. Maintenant, je suis une fille perdue comme toi. Ils osent juste s’étonner que j’ai encore du lait.

    Répondre
  23. Doudou
    15 mai 2008 at 3 h 41 min (11 années il y a)

    Ton témoignage est merveilleux plein de tendresse et de vérité!!! Je suis pour et j’ai toujours trouvée merveilleux de continuer à donner un peu de soi a son enfant!

    Répondre
    • Claire
      Claire
      15 mai 2008 at 3 h 41 min (11 années il y a)

      Yael, je comprend très bien ce que tu veux dire… Pour ma part, j’ai toujours eu envie d’être enceinte.. Mais pour le maternage, on repassera!!!
      JE suis loin d’être la mere que je voudrais encore, il y a plein de choses que je fais que je déteste. Mais j’essaie au moins…

      Doudou, merci beaucoup et bienvenue à toi!

      Répondre
  24. petitefleurquigambade
    15 mai 2008 at 6 h 55 min (11 années il y a)

    c’est important je trouve de trouver sur le net comme ça des temoignages comme le tiens ! je me retrouve un peu dans ce que tu dis, moi je croyais qu’il fallait donner le sein 3 mois pour le bien du bebe ….. puis je pensais que je ferais peut etre un peu + …….. là ça fait 14 mois que j’allaite et comme toi avec ton deuxieme, je compte bien aller jusqu’au sevrage naturel ! bon dailleurs on me reclame là de suite alors bye ! :))

    Répondre
  25. Marion
    15 mai 2008 at 8 h 28 min (11 années il y a)

    J’étais comme toi, pour moi, qui n’avais jamais vu une maman allaiter, ce serait biberons, un point c’est tout ! Je trouvais choquant de voir un « grand » téter. Et puis nos difficultés à avoir un enfant m’ont fait reflechir, je me suis dit pourquoi ne pas essayer. Puis on a su qu’il y aurait 2 bébés, mais ça n’a rien changé. J’étais partie pour allaiter 6 mois, puis quand ils ont eu 6 mois je me suis dit 1 an … ils ont 23 mois et tètent toujours. J’espère bien pouvoir aller jusqu’au sevrage naturel, j’ai peur qu’il n’arrive plus vite que prévu, les loulous ne tètent plus que 2/3 fois par jour, je ne me sens toujours pas prête …

    Répondre
    • Claire
      Claire
      15 mai 2008 at 8 h 28 min (11 années il y a)

      Blandine, bien sur, vous avec du tmeps. Le temsp de profiter d’une vie à deux aussi.. Parce qu’après, fini la grande spontaneité. C’est fantastique les enfants mais tu dois modifier ta façon de vivre.
      Je te souhaite plein de beaux bébés:)

      Lacigaledelest, oufff, meme avant 6 mois, dés que tu dépasses les 3 semaines, on commentce à te parler de sevrage, arghhh

      Marion, je vois qu’on a un peu le meme parcours d’allaitement 🙂

      Répondre
  26. Missgégé
    15 mai 2008 at 9 h 24 min (11 années il y a)

    Tout cela nous parle bien évidemment… Sasha a 15 mois et est toujours allaitée alors que je pensais ne pas y arriver. C’est grâce à on amie Cécile que j’ai tenté l’aventure de l’allaitement long (je crois que si je ne l’avais pas vu faire, je n’y aurais pas pensé tout simplement…) Moi aussi je rêve du co-allaitement et je ne compte plus le nombre de remarques quotidiennes du type : « tu allaites encore???????????? » Merci de nous faire partager ton expérience, cela nous permet d’échanger et de nous renforcer entre mamans.

    Répondre
  27. vanou
    15 mai 2008 at 9 h 30 min (11 années il y a)

    ah comme c’est emouvant!! que c’est juste! j’en ai les larmes aux yeux!! moi aussi , je n’avais aucun modèle! et en plus bcp ont essayé de me faire abandonner cette idée si saugrenue! ma przmière, je l’ai allaitée 3 mois et demi après avec le boulot , je pensais que ce serait i!mpossible a gerer… pour mon garcon, j’ai tout tenté mais rien a faire…. quelle tristesse j’ai ressenti, je me trouvais nulle!!! j’ai appris il y a environ 18 mois que c’etait du au frein de langue qui etait trop court!!! grrrrrrrrrrrrr!!! mes jujus j’etais tellement decidée que j’ai envoyé bouler tout le monde, je n’ecoutais que ce qui allait dans mon sens de penser!!et j’ai reussi, je me suis acharnée, mais j’ai reussi! elles se sont sevrées seules vers 9 mois pour zélie et 10 pour malou, j’ai fait la betise de donner des biberons pour la nounou………… dommage n je ne connaitrais jamais mes enfants me reclamer la tt……. c’etait mon reve…. là j’avoue que c trop tard, meme si j’ai perseveré, j’ai loupé ce truc là!mais bon….. allaiter des jujus , avant de connaitre marion , je pensais que cela serait corsé, et ce fut les meilleurs moments de ma vie! alors merci marion, et merci le net où j’ai trouvé toutes les informations qui m’ont permis de tenir tout ce temps!

    Répondre
    • Claire
      Claire
      15 mai 2008 at 9 h 30 min (11 années il y a)

      Petitfleurquigambade, et oui, on commence en ce disant que ça ne durera pas très longtemsp parce que, argh, mais pourquoi???? Et puis, pourquoi sans passer surtout après ??

      Vanou, c’est vraiment difficile quand on a pas de professionnel de l’allaitement pour nous aider en cas de probleme.
      Jignorais que tu connaissais Marion, c’est drole…
      En tout cas, tu as eu un bel allaitement pour tes puces. Des jumeaux, c’est pas rien…

      Répondre
  28. sandypoupoune
    15 mai 2008 at 9 h 46 min (11 années il y a)

    bravo^^ j’ai reussi pendant quatre mois avec emma, pendant trois mois et demi avec tom, mais j’esperes arriver a mieux pour bb3: mais j’avoue, passer un an, je pense que le moment sera venu de s’arreter en douceur…du moment que tout le monde est heureux^^

    Répondre
    • Claire
      Claire
      15 mai 2008 at 9 h 46 min (11 années il y a)

      Missgégé, quelle chance d'(avoir eu un modele d’amie allaitante!!
      Allez, on l’aura notre coallaitement (si on décide de faire bb3 assez vite quand meme, sinon j’ai peur que Tomy laisse tomber le tt, même s’il a l’air loooooin d’y penser)

      Sandypoupoune, pas de raison que tu n’arrives à l’allaitement dont tu reves avec bb3. Ce qui compte, c’est de bien s’entourer…

      Répondre
  29. Marine
    15 mai 2008 at 11 h 08 min (11 années il y a)

    Ouf, ça y est, j’ai réussi à lire l’article et les commentaires!!! Comme beaucoup je me reconnais un peu dans ce que tu écris… Mauvaises expériences de ma mère et mes grands-mères… Et puis grâce à la LLL J’ai pû commencer à me faire confiance, à comprendre l’essentiel et surtout à savoir à quelle porte frapper en cas de soucis! Et puis avec mon deuxième allaitement j’ai découvert d’autres choses, eu d’autres craintes… Mais tout ça est derrière moi! Maintenant je découvre tout doucement la complicité d’allaiter non plus un nourisson mais un bébé… Et je ne sais pas quand toute cette douceur s’arrêtera!

    Répondre
    • Claire
      Claire
      15 mai 2008 at 11 h 08 min (11 années il y a)

      MArine, c’est vrai que MAhault n’est pas un nourrisson.. Que ça passe vite!!!

      Répondre
  30. Julie
    16 mai 2008 at 5 h 26 min (11 années il y a)

    Si il y a bien une chose que je voulais, c’était allaiter mes enfants. Je l’ai toujours voulu. Mais je n’imaginais pas le faire trop longtemps… en fait je ne sait pas trop ce que j’imaginais… Et puis j’ai fait une rencontre formidable dans le cadre d’une formation pro. Il (parce que c’est un homme, mais pas le mien, je précise pour éviter les confusions) m’a parlé de maternage (et notamment d’allaitement long) sans le nommer. Sur le coup, j’étais moyen réceptive mais j’ai tout gardé dans un coin de ma tête. Avec mon homme, nous avons conçu un bébé que j’ai eu la chance de couver sans travailler, me laissant le temps de faire mon chemin et de mûrir ce que j’avais eu la chance d’entendre. Et voilà, Anaëlle a plus d’un an et je l’allaite toujours! Ma mère me regarde les yeux ronds, me disant que j’ai de la chance, elle n’ a jamais pu… Je ne relève pas, elle n’entendra pas ce que j’essayerai de lui dire. Mais moi je suis heureuse! Voilà que j’ai écrit un long commentaire… je voulais juste témoigner de mon expérience, un petit peu similaire à la tienne!

    Répondre
  31. zabelle
    17 mai 2008 at 4 h 02 min (11 années il y a)

    oui c’est magique ces moments de tétée, j’ai allaité 11 mois mes deux enfants, et si je n’avais pas été si fatiguée, j’aurais continué, quoi qu’on en dise! bon week-end!

    Répondre
  32. cosmeto
    17 mai 2008 at 11 h 47 min (11 années il y a)

    Comme c’est touchant … tes bébés ont bcp de chance car tu as assez de lait pour eux pdt longtemps

    Répondre
    • Claire
      Claire
      17 mai 2008 at 11 h 47 min (11 années il y a)

      Julie, merci pour ton temoignage qui me parle beaucoup en effet…

      Zabelle, tu etais très fatiguée? Tu faisais du cododo ou tu te levais la nuit?

      Cosmeto, bé ce n’est pas une question de chanc,e mais plutot de frequence de tétée. Plus un petit tete, plus la maman a du lait.

      Répondre
  33. mmarie
    19 mai 2008 at 1 h 27 min (11 années il y a)

    Bonjour Claire, j’arrive ici un peu par hasard et ce billet m’émeut. Ma fille a presque 14 mois, je continue à l’allaiter malgré les questions (jusqu’à quand ? tu t’en sors ? pas trop fatiguée ?..) mais avec des compléments de lait artificiel parce que, manifestement, ce que je lui offre ne lui suffit pas. Constat un peu amer, mais finalement serein. Je pourrais arrêter mais ces moments (une tétée le matin, une autre le soir) sont si précieux, tendres, complices, drôles même que je n’en ai pas envie. Parfois je me pose la question du terme, je ne sais pas : quand elle marchera ? Tant que ça nous convient à toutes les deux on continue. NB – la mise en route a été difficile, heureusement j’ai été très épaulée par ma soeur, qui a allaité deux enfants pendant un an environ, et par les infirmières de la maternité (pro-allaitement). Merci Claire pour ceci – et à toutes pour ce que vous livrez dans les commentaires. Tout cela fait resurgir mon envie de m’impliquer dans une association de soutien à l’allaitement. Sans soutien aurais-je réussi ?

    Répondre
    • Claire
      Claire
      19 mai 2008 at 1 h 27 min (11 années il y a)

      Mmarie, bienvenue ici!
      En effet, piurquoi arreter l’allaitement si vous vous epanouissez avec?
      Poru ce qui est des compléments, a toi de voir… est ce vraiment toi qui manque de lait? Ou n’est ce pas plutot qu’on ne t’a pas si bien aiguillé que ça?
      Bref, justement, si tu as envie de t’investir dans une aide à l’allaitement, vas y, fonce!!!

      Répondre
  34. ka fée
    20 mai 2008 at 4 h 00 min (11 années il y a)

    Ton récit est merveilleux. J’adores te lire. L’allaitement est une histoire fabuleuse, le prolongement de la grossesse, c’est un échange extraordinaire.

    Répondre
    • Claire
      Claire
      20 mai 2008 at 4 h 00 min (11 années il y a)

      Ka Fée, merci beaucoup. C’est vrai que c’est un echange l’allaitement, c’est charnel et tellement beau..

      Répondre
  35. Francine
    21 mai 2008 at 11 h 31 min (11 années il y a)

    Merveilleux temoignage Claire et merveilleux commentaires. Quand meme on se rend compte que quand on devient mere, on a une sacrée pression sur nos choix, sociale, familiale, dues aux frustrations, aux incompréhensions, et surtout (je crois) aux peurs. Mais bon, on est pareilles parfois, dans l’incompréhension ou le jugement, non? Bouh, qu’est ce que c’est long le chemin de l’Illumination ;)) Elia a 2 mois et est allaitée (c’était pour nous LA voie a prendre, tout comme pour l’accouchement a domicile) et une question tournicote dans mon esprit depuis quelques semaines, surement parce que j’ai eu le retour de couches a 6 semaines! Les besoins d’un nouveau né sont différents de ceux d’un enfant d’un ou deux ans donc en allaitant les deux, comment réagit le corps par rapport a la production de lait? Fait on un lait tres riche pour le nouveau-né et du coup tout le monde en profite? Est ce ok pour les 2? Le + grand sent-il un changement de gout? Ces questions vont peut etre paraitre idiotes mais bon, j’ai toujours appris qu’il n’y avait pas de questions betes alors je me risque a les poser!! Merci encore pour ton partage.

    Répondre
  36. Dine
    22 mai 2008 at 1 h 34 min (11 années il y a)

    Je n’avais pas encore lu ton chemin vers l’allaitement… C’est effectivement proche de ce que j’ai vécu moi aussi !!! Élisa a décidé d’elle même d’arrêter, mais j’avoue, ça ne m’aurais pas déranger de continuer… un peu… Bisous !!

    Répondre
    • Claire
      Claire
      22 mai 2008 at 1 h 34 min (11 années il y a)

      Francine,bienvenue tout d’abord 🙂
      Bien sur, en recevant les critiques des autres, on se rend compte à quel point il est facile de blesser une jeune mere…
      Poru ce qui est de l’envie d’un autre bébé, ça passe je trouve après.. On a envie de se consacrer à ce tout petit et pas encore l’esprit tourner vers un autre. Tomy va avori 3 ans remarque et c’est encore le cas pour moi …

      Dine, là en plus, tu es enceinte. Le lait n’aurait probablement pas plu àElisa, le gout change fortement. c’est peut etre pour cela que je ne suis pas prète pour un autre bébé. Je ne suis pas prete à tourner la page de l’allaitement de Tomy…

      Répondre
  37. Mounette
    22 mai 2008 at 10 h 48 min (11 années il y a)

    ce texte est si beau! Je retrouve plein de bonheurs, d’émotions , de sensations ressenties en allaitant mes six petits. Le dernier a 23 mois et , là encore, que du bonheur partagé!

    Répondre
    • Claire
      Claire
      22 mai 2008 at 10 h 48 min (11 années il y a)

      Mounette, bienvenue à toi.
      Six enfants? Bé respect, bravo à toi!!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *