Mon autiste asperger et sa façon d’exprimer les choses

On pense à tort que les autistes n’ont pas d’émotion. C’est faux, ils en ont énormément. Il faut juste apprendre à les entendre. Alors, j’apprends avec mon asperger de fils.

La vie avec un enfant asperger n’est pas si compliquée. En tout cas, pas pour nous, sûrement parce qu’on a appris la parentalité avec notre aîné, qui a été diagnostiqué il y a 10 mois, à 12 ans, comme je vous l’expliquais ici. Je n’irai pas non plus jusqu’à dire que c’est de tout repos, ein, faut quand même pas charrier, mais en tant que famille le pratiquant au quotidien, on est rodé.

Pourtant, il y a des choses qui continuent de surprendre son entourage, même proche comme le tubercule.

Il y a 2 jours, mes fils me demandent ce que j’ai sur le bras. Je leur réponds que j’ai fait une prise de sang parce que je ne me sens pas très bien et qu’on veut vérifier pourquoi.

Mon aspie répond alors, tout de go: « Non mais t’as un cancer, tu vas mourir ».

Bon. Déjà, heureusement qu’on ne considère pas les autistes comme médium, sinon, j’en aurais pas mené large.

« Bah non, je ne vais pas mourir, et à priori, je n’ai pas du tout de cancer ».

« Si, si, tu vas partir au ciel, t’es foutue ».

Tout ça avec le sourire. En plus, je risque pas d’aller au ciel, on est pas croyant ici, sauf lui qui a décidé que. (très bien, il a le droit de choisir la foi ou la non foi qu’il souhaite).

Mon mec, hyper choqué, se décompose. J’ai vu la tête de mon tubercule partir en purée.

Pour la plupart des être humains, là, mon fils est juste horrible, sans émotion, à me cracher ça en plein visage. On m’a déjà dit qu’il était limite sociopathe.

Mon fils, quoi… Qui pleure à chaque fois qu’il voit la fin des Noces Funèbres parce qu’il trouve si triste qu’elle soit seule… Le traiter de sociopathe…

Alors des tirades comme celle sur ma prise de sang, je vous dis pas l’effet sur le commun des mortels.

Sauf que moi, je savais le pourquoi de la chose.

Une fois seuls tous les deux, je lui dis:

« Tu es inquiet pour la prise de sang? »

« Oui, beaucoup »

« Tu sais, ça n’est qu’une prise de sang, je n’ai rien de grave, je n’ai pas de cancer, je ne compte pas mourir, mon cœur ».

« C’est vrai, ein, maman? Parce que ça m’a fait très peur. »

« Oui, c’est vrai. Je ne te laisserai jamais ».

« Sauf quand tu partiras dans un monde meilleur »

Bon, la dernière phrase, évidemment, j’ai pas pu y échapper, faut pas déconner 😀

J’ai répondu quand même que je ne comptais aller nulle part, il était rassuré, il s’est tranquillement endormi contre moi.

otempspoursoi_autisme

Là ou la plupart voit des répliques sans état d’âme, il y a bien souvent de l’inquiétude, des peurs, des interrogations, des joies, des émotions très fortes, sauf que les autistes les expriment différemment. Ça ne veut pas pour autant dire qu’ils ne ressentent rien, bien au contraire. Simplement que nos modes de fonctionnement sont différents.

Et si on leur prête attention, écoute et empathie (et accessoirement amour, beaucoup, plein!), on entend ce qu’ils nous disent dans leur langage.

PS: bon, il y a aussi beaucoup de dialogues sans filtre, comme quand l’an passé, pendant que mon ancien boss lui parlait de son voyage, mon aspie lui a répondu qu’il s’en fichait totalement. Là il a très clairement exprimé sa pensée. Uhmmmm… 😀

PS2: l’est pas beau, mon enfant?





Rendez-vous sur Hellocoton !

14 Commentaires sur Mon autiste asperger et sa façon d’exprimer les choses

  1. Flora
    11 mars 2015 at 10 h 06 min (2 années il y a)

    Pfiou il m’émeut ton fils ♥ Et oui, il est trop beau ♥

    Répondre
  2. Aline
    11 mars 2015 at 11 h 00 min (2 années il y a)

    On ressent bien justement tte sa sensibilité ds ces mots kon pourrait penser sortie maladroitement mais du tt… en tt k je ne peux que vous admirer… parce que j’imagine que malgré tt le bonheur ça ne doit pas être tt les jours faciles. Et oui il est craquant le bonhomme 😉 et toi une maman ki déchire :-*. Bisous ma belle

    Répondre
  3. Anais Pénélope
    11 mars 2015 at 11 h 22 min (2 années il y a)

    Il est très très très beau ton fils ! Article très touchant ma Claire <3

    Répondre
  4. Mélanie
    12 mars 2015 at 18 h 48 min (2 années il y a)

    Ton article me touche beaucoup, mon frère est comme ton fils, même « maladie » (je mets les  »  » parce que c’est comme ça qu’on dit mais je ne suis pas d’accord).

    Je trouve ton article émouvant, on a 10 de différence et au début je ne comprenais pas comment il réagissait, pourquoi il était comme ça, ça a été dur d’avoir un petit frère qui prend beaucoup de temps à ma maman qui est « protégé » … bref je raconte un peu ma vie là ahah ^^

    Mais en tout cas ton fils est beau et tu es une superbe maman !!!! 😀

    Répondre
  5. Isa/Bestiole
    15 mars 2015 at 10 h 30 min (2 années il y a)

    oui c’est très touchant ^^ faudrait faire des stages avec ton fils pour se roder 😉 mais à la base c’est aussi « tout simplement » se mettre à la portée de l’autre et ne pas rester sur ses acquis et ses habitudes!
    Il est extra et tellement plein d’amour ^^ et toi t’es une tellement belle maman (et bonasse aussi en rayures noires et blanches, jte l’ai pas déjà dit? héhéhé ;p)

    Répondre
  6. Au Fil d'Isa
    31 juillet 2015 at 12 h 14 min (2 années il y a)

    Si, il est très beau, ton fils, et cette anecdote me touche beaucoup. Gros bisous à vous deux <3

    Répondre
  7. Elizabeth
    3 août 2015 at 20 h 52 min (2 années il y a)

    Tellement vrai, parfois je me demandais si il m’aimait ou si j avais mis au monde un robot…puis à force de l’aider à s exprimer , je le comprends mieux…puis les émotions négatives par contre il les exprime très bien: colère, frustrations, ça tourbillonne comme un ouragan..j’ai partagé ton article sur mz page facebook maman aspi oú je raconte mes aventures avec mon petit diable asperger et je partage cela avec d’autres mamans…bisous à vous toutes et n’hésitez pas à nous rejoindre.

    Répondre
    • Claire
      Claire
      16 août 2015 at 15 h 10 min (2 années il y a)

      Merci pour le partage. EN effet parfois, c’est compliqué de savoir ce que nos enfants aspi pensent…. Mais je ne peux jamais douter de l’amour, il me le prouve très régulièrement. Ce qui n’empeche pas que parfois il nous rend dingue 😀
      Bisous

      Répondre
  8. Les Mousquetettes
    30 septembre 2015 at 23 h 44 min (1 année il y a)

    Bonsoir,
    Ce récit pure, la vie n’est pas facile mais tes notes d’humour redonnerai le sourir a n’importe qui 🙂
    Et toi fils est superbe !
    Bonne nuit et encore merci pour ce bout de vie rempli de sentiment
    Les Mousquetettes

    Répondre
  9. AngyScarlett
    21 janvier 2016 at 22 h 03 min (1 année il y a)

    J’ai deux de mes arrières cousins qui sont autistes et je les ai toujours vus comme deux êtres HUMAINS. Lorsque je passais des après-midi à être avec eux durant les repas de famille, au calme, ils étaient autrement que ce que malgré tout on leur fait ressentir. Ce que je veux dire par là, c’est qu’en les considérant comme juste des êtres à part entières, ils étaient « normaux ». Plus calmes, plus eux, joyeux, sociables. J’aime leur vision des choses et leur intelligence accrue au niveau des divers sens que l’on a tendance à délaisser 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *