Dire grosse ou dire ronde…

Allez savoir pourquoi, les gens ont peur des mots. Ils claquent facilement comme des insultes dans leur cerveau.

Alors quand je dis que je suis grosse, ça choque. Déjà parce que soit disant, je ne le suis pas. Alors que je m’habille entre 44 et 48 selon les fringues. Donc chez les grosses 🙂

Ensuite parce que grosse, ça sonne moins bien que ronde. Paraît que ronde, ça évoque du beau. Et grosse, du moche, qui déborde. Limite sale.

Pourtant, je ne m’envoie pas de méchanceté. Car c’est dit sans malice, sans aucun côté péjoratif. Tout comme je peux dire que je suis pâle ou super blanche. Ça n’est rien d’autre qu’une constatation au regard de la société.

Tout comme je peux dire que ma cousine est petite (et que son chat MaineCoon lui sert de poney, mais faut reconnaître qu’il est immense).

Tout comme je peux dire que mon fils est handicapé parce qu’il est atteint du syndrome d’Asperger.

Tout comme je peux dire que notre voiture est pourrie (ok, là, y a un peu de jugement de valeur, mais en même temps, elle EST pourrie…).

Mais parfois, d’autres me le disent aussi. Peu souvent, mais parfois.

Genre un trouduc (jugement de valeur totalement pas objectif) dans la rue à qui je ne donne pas mon 06 et qui me gratifie d’un « Grosse salope!! »

Genre une personne avec un seul article qui veut que je le laisse passer aux caisses de supermarché alors que j’ai deux articles (ok, le double quoi…).

Genre quelqu’un qui est juste con et méchant.

Et là, bien sûr, je le prends pour ce que c’est: une insulte.

Parfois, on me dit aussi que je suis sexy ou jolie « malgré le fait que tu sois aussi ronde ».

Et là, le « malgré » donne une connotation insultante à la rondeur.

Parce qu’en réalité, ce ne sont pas les mots qui sont insultant. C’est la pensée qu’ils véhiculent.

Alors même s’il faut tout de même les choisir avec un minimum de précaution, sachez que vos mots seront toujours appréciés s’ils sont dit avec bienveillance. Tout comme je ne m’insulte pas en disant que je suis grosse ou que j’ai un gros cul (fort apprécié).

Les mots ne sont que le reflet de l’intention qu’on y met ♥

Cloud 1

 

PS: par contre, si quelqu’un vous gratifie d’un « Batard de ta race de ta mère la tepu », y a peu de chance de trouver la moindre bienveillance dans son propos…



Rendez-vous sur Hellocoton !

11 Commentaires sur Dire grosse ou dire ronde…

  1. Bérengère in Wonderland
    15 octobre 2014 at 11 h 48 min (5 années il y a)

    Coucou 🙂

    Ton article est vraiment très intéressant, j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire ! Il est criant de vérité et je suis totalement d’accord avec toi, la grosseur ou la rondeur ça peut être beau aussi, y a pas de mal à avoir des formes et à les assumer ! Un « je suis grosse » n’a pas forcément de connotations négatives !

    Tendresse et baisers sucrés

    Répondre
    • Claire
      Claire
      15 octobre 2014 at 11 h 56 min (5 années il y a)

      Merci Bérengère, je suis bien d’accord.
      Je suis allée découvrir ton blog, j’aime beaucoup ton univers ♥
      Bisous et bon anniversaire en avance 😉

      Répondre
  2. Clara
    15 octobre 2014 at 14 h 06 min (5 années il y a)

    Complètement vrai 😀 Je trouve que se retenir de dire « grosse », c’est donner à ce mot une connotation péjorative, comme si c’était mal (et comme si « ronde » c’était mieux); j’ai jamais vraiment compris le concept. Contente que ton article soit en Une du coup (et bravo) :3

    Répondre
    • Claire
      Claire
      15 octobre 2014 at 14 h 36 min (5 années il y a)

      Merci, pour ton com et pour m’avoir fait découvrir que j’étais en une de Hellocoton 😀
      Bises!

      Répondre
  3. sweetdood
    16 octobre 2014 at 6 h 24 min (5 années il y a)

    Excellent cet article…Les jugements de valeur ont la dent dure…chaque jour je m’emploie à éduquer ma fille à ce sujet, quand elle me dit « Machin il a dit que j’étais moche » je lui réponds « toi tu te trouves belle, c’est le principal, ce que pensent les autres on s’en fiche »…surtout que ma fille est très loin d’être moche non mais, c’est machin le moche d’abord 😉 Tout ça pour dire que ce n’est pas facile de passer outre les jugements d’autrui, il faut passer le cap du « Je m’en fous de ce que pense les autres »…

    Répondre
    • Claire
      Claire
      16 octobre 2014 at 9 h 19 min (5 années il y a)

      Oh oui, il faut vraiment apprendre à s’en moquer, l’avis des autres sur le physique n’est que subjectivité ♥

      Répondre
  4. Lagranderonde
    25 octobre 2014 at 7 h 08 min (5 années il y a)

    Lol j’adore ta façon d’écrire! Je suis comme toi, il y a le « grosse » constatation, et le « grosse » insulte. Quand mon mari me dit que j’ai un « beau gros cul » ben moi je le prends comme un compliment! :p En revanche je fais attention quand je parle d’autres personnes, pour éviter que mes paroles soient mal comprises! ^^ Y’a encore du chemin à faire pour que ce simple adjectif perde sa connotation péjorative.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *