Besoin de vos avis, je ne sais plus quoi penser….

J’ai vraiment besoin d’en parler… Car je suis perdue là tout de suite…

Quelqu’un que j’aime énormément m’a fait très peur. Et la peur reste là, tapie.
J’étais en train de m’amuser à asticoter cette personne et c’est sur que je n’aurais pas dû. Je faisais l’andouille et vous savez comment c’est des fois, on n’arrive pas à s’arrêter. Résultat, j’ai renversé du café (pas chaud, heureusement) sur ses affaires… Cette personne s’est mise à me hurler dessus et m’a violemment gifler la cuisse, à tel point que j’ai gardé la marque durant de longues minutes. Outre la douleur physique, j’ai vraiment, vraiment eu très peur. Je sais que c’est de ma faute, et sûrement que ça m’a permis de comprendre que je n’aurais vraiment pas dû, mais qu’on me crie dessus comme ça, en levant la main sur moi, punaise, ça fait quelque chose..
Je n’ai pas su quoi dire, je pleurais à moitié. Je sais aussi que c’est quelqu’un qui m’aime vraiment beaucoup et qui  ne me veut que du bien. Que surement, cette personne ne voulait pas me faire du mal et que c’est ma bêtise qui a tout entraîné. C’est d’ailleurs ce qu’elle m’a dit après. Mais je ne sais plus quoi penser.
Je suis totalement perdue, j’ai grand besoin d’avis, d’aide, de soutien…. Vous pensez que je l’ai mérité? C’est surement ça… Je vais essayer de me calmer…


Ce texte vous a choqué? Et si ce n’était pas un adulte qui le racontait, mais un enfant, seriez-vous autant choqué ?

 

 





Rendez-vous sur Hellocoton !

56 Commentaires sur Besoin de vos avis, je ne sais plus quoi penser….

  1. Sylvie
    22 novembre 2009 at 7 h 42 min (9 années il y a)

    Je comprends que tu sois dans tous tes états ! Mais il peut arriver, même aux personnes qui nous aiment, de nous faire mal, un réflexe que l’on regrette tout de suite après. Bien sûr cela ne doit surtout pas se reproduire, c’est pourquoi tu devrais en reparler avec cette personne en insistant sur le choc que tu as ressenti. Mais de là à ne pas lui laisser de seconde chance, cela me semblerait excessif, personnellement.
    J’espère t’avoir aidée.
    Courage, et à bientôt !
    Sylvie

    Répondre
  2. Rose Khãki
    22 novembre 2009 at 7 h 43 min (9 années il y a)

    Claire, je suis bouleversée de lire que tu culpabilises ! Non, non et non ! Cette personne t’aime ? Alors qu’est ce qui peut bien justifier qu’elle lève la main sur toi ?? Du café renversé ?! tu veux rire j’espère. On ne tape pas quelqu’un pour du café renversé. On ne tape pas du tout d’ailleurs pour quelque raison que ce soit. Je suis désolée ma Claire, c’est une personne que tu aimes, mais c’est une personne qui a un problème ! Il faut qu’elle apprenne à se contrôler. On ne répond pas par la violence un point c’est tout. Ce n’est peut être qu’une tape sur la cuisse, mais c’est une réaction disproportionnée. Et si tu rentres dans son jeu en culpabilisant la prochaine fois ce sera peut être un coup de poing ou pire. Il faut que tu en reparles avec cette personne calmement, surtout en te considérant comme responsable mais comme victime car oui tu as été victime d’une agression physique ! Il faut que tu lui fasses comprendre que son geste t’a choqué et que si elle n’envisage pas une solution pour calmer ses pulsions tu devras te passer de sa compagnie.
    Ne renverse pas la situation ma Claire, tu n’es pas responsable ! Je te fais d’énormes bisous et si tu as besoin, je suis là.

    Répondre
  3. Fleur de cerise
    22 novembre 2009 at 7 h 44 min (9 années il y a)

    Je pense que cette personne a du réagir à bout de nerfs et sans réussir à se contrôler. Elle a sûrement des soucis en ce moment et dans l’idée il n’y a rien de grave, le mieux est d’en parler pour mettre les choses au clair et clore l’incident. Ce qui me choque plus, c’est qu’elle t’ai dit que c’était de ta faute. Même si tu n’aurai pas du la pousser à bout elle n’aurai jamais du lever la main sur toi, et moi je pense qu’elle doit le reconnaître et s’en excuser. Il ne faut jamais reconnaître la violence comme normale à mon avis ^^ .

    Répondre
  4. Gabrielle
    22 novembre 2009 at 7 h 56 min (9 années il y a)

    Non Claire, tu n’as pas à te sentir coupable. Tu t’amusais, et ce n’est qu’un accident qui est arrivé. Cela ne méritais pas un geste violent. Les enfants aussi peuvent renverser des choses, ce n’est pas pour cela que tu les frappe. Donc il faut effectivement avoir une conversation avec cette personne et lui expliquer ce que tu as ressenti. Mais il ne faut pas que cela se reproduise.
    bises

    Répondre
  5. AnneC
    22 novembre 2009 at 8 h 01 min (9 années il y a)

    Claire, tu n’as pas à culpabiliser. Oui, tu l’as embêtée, mais cela ne méritait pas cette violence physique ! Le mieux serait de lui en parler, d’exprimer tes sentiments envers cette violence, et que toi-même tu n’as jamais été agressive envers elle !
    je t’envoie plein de bisous de réconfort!

    Répondre
  6. christel
    22 novembre 2009 at 8 h 21 min (9 années il y a)

    on ne merite jamais d’etre tapé!! meme si c’est un geste reflexe par peur d’etre brulé ou autre c’est à l’autre de se poser des questions sur son geste et non à celui qui a reçu!!!

    Répondre
  7. pamela
    22 novembre 2009 at 8 h 50 min (9 années il y a)

    je comprends ton etat actuel, c’est dur, par contre tu ne devrais peut etre pas te prendre trop trop la tete, y a des gens qui parfois sont a bout et craquent…si en plus c’est quelq’un que tu connais et qui t’aime, je pense que cela ete maladroit des 2 cotes, reparles en a cette personne au calme, et expliquez vous, donnes lui tes sentiments sur ton ressenti c’est important!!des bisous claire!

    Répondre
  8. amzel
    22 novembre 2009 at 9 h 09 min (9 années il y a)

    Oh la la, Claire ! Comment ça « tu n’aurais pas du », comment ça « c’est de ta faute » ? Bon, tu es sous le choc, mais j’espère qu’en relisant ton texte une fois le choc passé, tu réaliseras ce que tu dis.
    Déjà, on s’amuse, ok. Un accident peut arriver à tout le monde et il n’y a rien à regretter. Ca ne justifie en rien une réaction violente. En plus, franchement, renverser du café, quoi. C’est rien, ça ???
    Donc maintenant tu culpabilises de quelque chose dont tu n’es pas coupable, ce qui revient à excuser le geste. Sans compter que cette personne enfonce le clou en te disant que c’est de ta faute.
    Quand on est adulte, on ne frappe pas, point barre. Et si un mauvais reflexe (et ça n’a pas l’air d’être le cas) arrive, on s’excuse platement.
    Ce que tu racontes me fait peur… ça n’a l’air de rien, et ça n’est certainement pas si grave, mais les détails me font drôlement penser à ce qu’on raconte souvent sur la violence domestique…
    Relis ton texte, ma belle… et exige des excuses.
    Gros bisous

    Répondre
  9. celine
    22 novembre 2009 at 9 h 44 min (9 années il y a)

    claire surtout du rescue et respire calmement et profondement ok tu dis que tu es allée loin en lasticotant mais faut pas abuser, de là à en venir au mains
    ne culpabilise pas, tu es juste responsable de l’avoir asticotée tu n’es pas coupable ne culpabilise pas tu en emritais âs de te faire taper
    j’espère que tu vas meiux là
    si tu veux papoter je peux me rendre dispo si tu eux sur msn
    respire surtout profondement tient tio dans ton axe et reprends toi, les emotions c’est pas bon dans ces cas là
    tu vas comment maintenant ?

    Répondre
  10. caroleen
    22 novembre 2009 at 9 h 53 min (9 années il y a)

    je lis bcp de « tu n’as rien fait » « c’est pas de ta faute, cette personne n’aurait pas du » etc…
    Il est CLAIR QUE TU N AS RIEN A TE REPROCHER!!
    cependant je nuancerai mes propos car comme ça nous avons ton ressenti à toi et non celui de cette personne (qui était peut etre à bout de nerf pr des raisons perso ou atres). Attention je ne justifie en rien la violence qui a eu lieu! Mais je pense que tu devrais discuter avec elle afin de mettre tout à plat, tu as eu peur mais peut etre qu’elle a eu peur aussi et que c’est le seul réflexe qu’elle a eu (certes mal approprié)… en tout cas ne laisse pas les choses comme ca et parle lui ou écrit lui parfois c’est plus facile! des gros bisous claire (ma copine manou est ravie de son sinbao!! merci pr elle)

    Répondre
  11. Elodie
    22 novembre 2009 at 10 h 04 min (9 années il y a)

    Que tu l’as mérité?
    Mais ça va pas bien!!!
    Moi j’aurais plutôt comme réaction, de rire, pas de hurle, et frapper!!
    Tu crois vraiment que t’as fait une bêtise?? J’appelle pas ça comme ça, t’as pas 5 ans!!
    Ca me calmerais bien un truc comme ça.

    Gros bisous ma belle.

    Répondre
  12. Mah-Yu
    22 novembre 2009 at 10 h 57 min (9 années il y a)

    Salut Claire, je refais un peu surface sur le web après une longue pause, et voilà ce que je lis chez toi, je ne peux que réagir.

    Comme cela a été dit dans les commentaires précédents, il est évident qu’un coup ne se mérite pas.

    Il est également compréhensible que, tenant à ta relation avec cette personne, tu cherches à surmonter cet événement.

    Pour t’aider à y voir plus clair, il manque cependant un élément à ton récit: quelle a été la réaction (à chaud, puis un peu plus tard) de cette personne après le coup?

    Quand un dérapage de ce type survient pour la première fois, la parole aide à comprendre, pour l’agresseur comme pour la victime, et à ressentir, peut-être, s’il est destiné à rester
    isolé, ou s’il est le signe d’une pente toxique.

    Répondre
  13. swanee
    22 novembre 2009 at 11 h 08 min (9 années il y a)

    Drôle de manière de justifier son geste !
    Par ce geste cette personne cherche à exprimer une autorité sur toi, un contrôle qu’elle ne peut avoir autrement. D’ailleurs cela t’a complètement perturbée et cette personne est consciente de l’impact qu’elle a sur toi …
    La peur que tu ressents , elle l’a vu!
    Il est nécessaire d’en parler surtout de s’assurer que c’est la première et dernière fois. Ne jamais laisser une telle porte ouverte dans une relation.Quelque soit la teneur de la relation. Toujours s’assurer que cela ne se reproduira pas en s’exprimant fermement sur ce point.
    Tu n’as rien mérité du tout.Rassure toi. Une rigolade qui dégénère ça arrive mais on a au moins la courtoisie de s’excuser de l’écart commis sans justifier son geste ou ses mots déplacés en faisant culpabiliser l’autre.
    « pardonne moi je n’aurai pas dû etc?…
    Depuis quand mérite t’on un coup?
    Maitrise cette peur en toi. Elle te fait perdre contrôle et t’empêche de prendre le dessus.
    NE PERMET A PERSONNE DE LEVER LA MAIN SUR TOI!
    Exprime Toi c’est important.
    Allez courage. bises.

    Répondre
  14. Tam
    23 novembre 2009 at 3 h 10 min (9 années il y a)

    Chere Claire, beaucoup de choses ont ete dites et notamment que le dialogue devrait eclairer la situation: pour moi tu n’es coupable que de ton enthousiasme, ie plutot une belle chose, et la personne de ne pas avoir su se controler. Reste a savoir pourquoi?

    Répondre
  15. La Mère Joie
    23 novembre 2009 at 8 h 30 min (9 années il y a)

    Ton approche est très intéressante. J’aime beaucoup ta façon de détourner la problématique ou au contraire de rentrer en plein dedans !
    Bravo, c’est très bien joué !

    Répondre
  16. miss lollipop
    23 novembre 2009 at 8 h 44 min (9 années il y a)

    Oh ma pauvre Claire, désolée de te savoir dans cet état ! au vu de ce que tu écris j’ai bien l’impression que cette personne est au bout du rouleau, franchement te taper la cuisse parce que tu l’as taquinée, faut arrêter là !!! c’est totalement disproportionné ! elle devrait se remettre en question sérieusement !!! je comprends que tu puisses culpabiliser, mais franchement tu n’a rien à te reprocher. Laisse passer un peu de temps et va trouver cette personne en lui expliquant ton sentiment. Bises

    Répondre
  17. maud
    23 novembre 2009 at 11 h 04 min (9 années il y a)

    quand je l’ai lu la première fois, j’ai pas voulu commenter, tout simplement parce que les émotions que tu décrivaient, c’était du vécu pour la petite fille que j’ai été. Ce sentiment de culpabilité, l’impression qu’on aurait pas du, que c’est de notre faute, et la douleur… de voir que quelqu’un qui nous aime nous fasse aussi mal.
    C’est pour ça que j’ai pris le parti d’une éducation non violente pour mes enfants, mais souvent je suis regardée de travers, souvent on critique ma façon de faire en me disant qu’une bonne fessée de temps en temps ça n’a jamais tué personne…
    J’espère vivement que cette loi anti fessée fera avancer les mentalités et qu’on arrêtera de se permettre avec les enfants ce qui n’est pas autorisé sur des adultes.
    J’ai bien aimé ta démarche, et même si elle choque certains, c’est aussi une façon d’ouvrir les yeux.

    Répondre
  18. swanee
    23 novembre 2009 at 11 h 30 min (9 années il y a)

    Si c’est un enfant, je maintiens mes propos!
    Lever la main n’est pas une solution.
    un enfant sait que quand il commet une bêtise il reçoit une fessée.Il est d’ailleurs souvent prévenu d’avance.
    Mais là quel message a t’on fait passer à cet enfant? Il a reçu un coup en voulant s’amuser. Il a été traumatisé terrifié apparemment et on lui fait comprendre que c’est de sa faute.
    Continuer ainsi ne contribuera pas à son bon développement ( personnalité, caractère).
    Il a subit une autorité abusive et façe à cela il faut lui apprendre comment réagir. Qu’il s’exprime, Qu’il parle du traumatisme vécu.
    Qu’il ne se replie pas sur lui même.
    Ne pas lui donner le message suivant qu’en instaurant la terreur on se fait respecter, que lever la main c’est la clôture des conflits…
    Une crise se gère par la parole. Et si possible dans le calme.
    Cet enfant aura t’il envie de taquiner cette personne à nouveau? S’il a bien compris la leçon donnée, je crois que non…. et c’est dommage de perdre la spontanéité d’aller vers l’autre dans une relation, c’est bon de se sentir en sécurité avec l’autre sans se dire que l’on fasse bien que l’on fasse mal on risque d’être sanctionné physiquement…

    Répondre
  19. soleilsourire
    25 novembre 2009 at 5 h 07 min (9 années il y a)

    Tu n’as pas à culpabiliser. Je comprends ta peur devant un geste de violence, mais non, tu n’es absolument pas coupable. c’est l’autre qui est coupable, reste à savoir pourquoi l’autre personne a réagi de cette manière.

    Répondre
  20. let
    25 novembre 2009 at 10 h 37 min (9 années il y a)

    Je n’avais pas vu ce message…j’espère qu’aujourd’hui tu vas mieux…
    je t’envoie pleins de calins de réconfort…

    Let

    Répondre
  21. Carolyne
    29 novembre 2009 at 4 h 19 min (9 années il y a)

    Bonjour Claire !

    pour ma part, je n’accepte aucune violence quelle qu’elle soit et pour quelques raisons … que ce soit contre un enfant ou contre un adulte !

    on a tous en soi une part de violence mais il est important de savoir la canaliser même si cela peut être difficile par moment … et celui ou celle qui subit cette violence n’en est pas responsable !

    bisous

    Répondre
  22. cosmeto
    8 décembre 2009 at 10 h 54 min (9 années il y a)

    La colère (cries + violence) est peut-être signe d’un problème non exprimé… peut-être que c’est rien à voir avec toi, tu étais juste pas au bon moment où le pique de colère s’est produit…

    Répondre
  23. Cathy
    27 décembre 2009 at 6 h 44 min (9 années il y a)

    J’ai lu tous les commentaires. La plupart des personnes ont zappé la dernière phrase qui était pourtant il me semble la plus importante !!! Comme quoi, la violence exercée sur les enfants a encore de beaux jours devant elle !!

    Répondre
  24. marie
    22 février 2010 at 4 h 46 min (9 années il y a)

    bonjour
    cathy rappelle effectivement « et si c’était raconter par un enfant? »
    personnelement, je suis contre la violence, elle me fait horreur , d’autant plus que petit, papa et maman ne m’ont pas appris a me defendre , a dire stop ni a dire non
    pourtant je rencontre des probleme de violence avec mon enfant de deux ans, je lui crie dessus et le tape quand je suis épuiser et que j’ai plus de ressources.et pourtant je suis pour une education respectueuse et non violente.
    j’en parle peu , étant la premiere orifier de mon comportement, donc je ne vais evidement pas donner de lecon aux autres mamans.
    par ex l’autre matin, au petit dejeuner atour de la table basse, il me collait voulais me grimper dessus, en « chouinayant » un peu, je lui expliquais que j’avais Besoin de distance, qu’il se mette sur sa chaise ou pas et de manger mais qu’il me laisse mangé ma tartine , et faire attention a la tasse de thé brulante. ca n’a pas manqué il fit un geste incontrolé autour de moi et de la table basse et le thé brulant me tombat entre les jambes (sans me bruler, mais c’etait deja arrivé auparevant et la j’vait été brulé sur la cuisse) je me suis mise a hurlé comme une malade de peur et de colère! c’était assez disproportionné, mais ma peur et colere ressenti était si forte que je n’ai pu la controlé! mon ptit bout était mort de peur évidement! en tout les cas je vais toujours parlé avec lui , lui expliquer ce qu’il s’est passé et pourquoi j’ai crié si fort, ca ne me donne pas d’excuse mais au moins je met des mots et j’espere qu ca amoindri son choc, pour ma part c’est ce que je ressents. je lui parle et lui exlique a chaque fois que je crie ou tape.
    il y a une notion qu’il me semble important aussi c’est celle d’exprimer ces propre limites, sa « ligne rouge » que ce soit adulte/adulte, adulte/enfant, enfant/enfant.
    pour avancer dans mon mieux etre , j’apprend a exprimer, mes besoins, mes limites ou ma ligne rouge.
    ce qui me saute au yeuux dans votre recit (sans juger qui que ce soi) c’est que a priori , la personne en question n’a pas dis « STOP » avant que sa propre limite soi depasser, du coup vous avez continuez à l’enquiquiner sans savoir que c’etait trop pour lui, en consequent un reaction violente a decouler car il ne savait plus comment se sortir de cette situation, sa limite etait largement franchi!
    pour moi, pas de coupable ou de victime, mais deux personne responsable d’elle meme, une qui n’a pas su ou pas pu dir quec’tait trop pour elle, et une autre qui na pas su ou pu detecter qu’elle allait trop loin? peut etre que je me trompe.

    était dans cette demarche d’apprendre a exprimer mes besoin et mes limites, je ne peut en vouloir a quelqu’un de me pousser a bout, si je ne lui ai pas dit stop, et inversement ces assez complexe comme exercice car cela prend en compte beaucoup de parametre, la peur de blesser ou de vexer l’autre, notre education a taire ses resenti, la politesse, etc,
    j’encourage mon conjoint a exprimer ces limite afin de le protegerde moi meme, c’est bizare comme concept, mais s’il ne me dis pas ses limites, je ne peux pas deviner si je vais trop loin ou pas?
    pareil pour mon fils, je lui exprime toujour smes limites, parfois , il les entend parfois, il me pousse dans me retranchement, mais je le prend comme si j’vait quelque chose a comprendre deriere ca, notement de lacher prise sur quelque chose, une colere refoulé ou je ne sais quoi?

    quoiqu’il en soit, dans notre famille , nous privilégions le faite d’apprendre à exprimer ses limites et ses besoins,à dire des oui ou des non honnete et sincere.
    mais aussi de faire attention aux autres, qu’il ne savent ou ne peuvent pas forcement exprimer tous ca.
    mon sentiment est que ca nous rend beaucoup plus responsable et respectueux de nous meme donc des autres! et que ca diminue le sentiment de culpabilité, donc de victime et de couplable.

    ce sont ces notion qui manque a notre education, notre cultures.

    pour votre mauvaise expérience de cette violence, je crois effectivement qu’il faut en parler, n’accuser personne, que c’est une reaction et un geste regretable, et que a l’avenir, essayer de dire , non, la ca va trop loin et je ne veut pas m’emporter betement? surtout que limites sont vraiment variable et change constament , selon les jours, les periodes de stress ou de bien etre.

    au debut je ne voulais pas trop l’entendre, mais dans la nature, les animaux donne des petits coups de pattes comme ca a leurs petits, pour leur dire stop ca suffit, au debut quand on les observe, la femelle repousse le petit qui par ex: lui mordille l’oreille, elle le pousse avec son nez, le deplace par la peau du coup avec sa gueule, mais quand le ptit insiste et que la mere n’en peut plus, c’est le coup de patte qui tombent!

    en aucun cas je dis que les animaux le font alors bon ya pas de quoi s’en faire, non surtout que nous humains, nous avons la capacité a communiqué par la parole, le tous etant de pourvoir utiliser les mots avant d’en arrivé au cri ou ou geste, mais que cela s’apprend 🙂

    voila pour mon avis 🙂
    une maman pleines de paradoxes et de colères

    Répondre
  25. Micheledesbois
    30 avril 2010 at 1 h 54 min (8 années il y a)

    Personne ne merite d’etre tappé …pour uncaf. renverser?? encore moi je crois! C,étais un accident…qui nest pas ta faute! Tu culpabilise et tu ne devrais pas! Personne ne mertite detre frappé…pour quoi que ce soit! La violence physique ne regle rien a rien..et donne la peur! Voila le resultat! Cette personne que tu aime devrais etre stresser sans doute par quelque chose….son travail p-e! Dans tous les cas! Il faudra que tu en parle avec cette personne et que tu lui explique tes sentiment!

    Répondre
  26. Online Degree
    30 septembre 2010 at 1 h 42 min (8 années il y a)

    Online Degree
    Online Phd
    Mcitp Training
    Life Experience Degree
    online degree programs
    MCSE training
    Associate Degree
    masters degree

    Répondre
  27. isabelle
    9 octobre 2010 at 11 h 38 min (8 années il y a)

    Que ce soit un enfant ou un adulte, c’est l’intention (ou l’attention ?) qui compte…
    Peut être faut il se demander : est ce que ça me rappelle quand j’allais trop loin, que je ne respectais pas mes parents ou l’autorité représentée (une piste comme une autre)
    ou alors : qu’aurais je fait si en fait on m’avait asticoté de cette manière, m’est il déjà arrivé de perdre le contrôle de cette façon et si je perds le contrôle, est ce que je me respecte moi même ?
    J’ai l’impression que la personne qui a donné la gifle sur la cuisse étant tellement sur la défensive qu’elle en a perdu tout contrôle. Chacun a ses propres limites et cela nous arrive parfois de ne pas vraiment nous rendre compte que nous avons déjà dépassé les bornes. En s’expliquant mutuellement, en communiquant verbalement, cela permettra de revenir au calme.
    Merci pour ce blog infiniment touchant, à une prochaine, Isabelle

    Répondre
  28. bibiedel
    18 juin 2011 at 9 h 29 min (7 années il y a)

    je comprends ta position
    Tu sais il peut arriver que nous ayons des réactions irrationnelles quand on fatiguée par exemple ou quand on a des soucis ou certaines personnes ont du mal à apprécier la plaisanterie ce qui ne fait pas d elles des monstres
    Je pense que peut-être tu dois toujours l aimer en faisant attention de ne plus la « froisser »

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *