Noel en retard

Cette année, les préparatifs de Noel ont été difficiles pour moi.

Déjà parce que ça fait un an que ma grand mère nous a quitté et que donc, je n’ai plus aucun grands parents. Ensuite parce que le 19 décembre, c’est l’anniversaire du suicide de mon grand père et ça, c’est toujours un peu dur.

Et aussi, beaucoup, parce qu’on sait qu’on ne sera que 4 pour Noel.

Ma mère qui habite à Chambéry n’a pas de congé, donc elle ne vient pas. Mon père qui habite à Strasbourg ne vient pas non plus car sa copine a des journées de dingues avec la liquidation de la boutique dont elle est gérante.

Comme le copain de ma mère a insisté pour qu’on aille chez eux, ma mère ayant le moral a zéro de ne pas passer Noel avec ses petits enfants (c’est vrai, moi je m’en fous de ne jamais voir mes parents, et que mes enfants ne connaissent que par téléphone leurs grands parents……..), et que partir à 4 avec tous les cadeaux de Noel (des vélos entre autre, bien sur..), ça nous tentait pas vraiment, j’ai dit à mon frère d’y aller.

Sachant en plus que ma mère est SDF en ce moment et qu’elle vit en transit chez son homme, ça nous tentait encore moins.

Nous voilà donc seuls, à 4, moi qui ait toujours fêté Noel en famille.

Petite, on était dans la maison de campagne de ma grand mère maternelle, à Epaux Bezu près de Château Thierry. C’était la grand fête. Il y avait mes cousins, comme à toutes les vacances. On était donc 5 enfants, plus nos parents, ma grand mère et mon arrière grand mère. En général, au moins 11. C’était une ambiance magique…

C’est dur de me dire que mes enfants ne connaissent pas ça. Et qu’ils n’auront même pas leurs grand parents pour Noel. Les parents de Cedric vont à Saumur chez la grand mère, comme tous les ans.

Ça me fait mal pour Noel, mais pas seulement… Ça me fait mal pour tout le temps.

Je n’ai pas de famille par ici. Enfin, si, celle que j’ai construit: mon homme et nos enfants. Mais pas de parent ou de grand parent. Personne pour nous épauler, personne pour garder les petits si on veut sortir (notre dernier ciné à 2, c’était en juillet 2006). Pas de mamie gâteau, pas de papy bonbon…

Petite, mes deux grands mères venaient chacune une fois par semaine nous garder. Ma grand mère maternelle, Ninette, c’était le mardi. Du coup, on n’allait pas à la cantine, elle nous faisait des tournedos. C’était chouette.

Ma grand mère paternelle, Mamette (c’est elle qui est morte il y a un an), c’était le jeudi. Juste après l’école par contre, pas le midi. Elle me faisait mon chignon et m’emmenait à la danse.

Si on était malade, une des deux venait nous garder. Mes parents n’étaient pas seuls, ils savaient qu’ils pouvaient compter sur elles.

Moi je me sens seule. Il y a trois semaines, nous avons tous eu la gastro. Pour les enfants, c’est passé en quelques heures, à peine (Tomy, en 6 heures, merci le tété). Moi, j’ai été terrassée. Le vendredi, je ne pouvais même pas me mettre debout sans tomber dans les pommes. Et j’étais seule avec Tomy… Je n’ai même pas pu lui faire à manger, heureusement qu’il ne voulait que le tété, car il avait été malade dans la nuit.

Je me suis sentie encore plus mal de voir à quel point j’étais seule et sans ressource, sans aide, sans personne… Sans même pouvoir m’occuper de mes enfants. Mes parents ont leur vie, ils doivent la vivre bien sur.

Mais qu’on ne cherche pas à me faire culpabiliser parce qu’eux ont décidé de partir loin et que leurs petits enfants leur manquent. Parce que moi, non seulement mes parents me manquent. Mais en plus, je ressens très fort le poids de la solitude, du manque de famille.

Loin, très loin de tout. Alors, du coup, j’ai proposé à Cedric de fêter Noel plus tard.. Le 24 au soir, un petit Noel entre nous, pour que personne ne dise aux enfants que c’est pas normal que le Père Noel, bé il est déjà passé partout. Puis la grande soirée après…Samedi 29 en fait. Et du coup, ma mère sera là, ainsi que ma tante. Peut être mes cousins. Et des amis.

Nous allons être assez nombreux. Ça va être la fête, vraiment, et j’en suis ravie, même si Cedric râle qu’on sera trop, qu’on ne pourra pas faire dormir tout le monde, ni même asseoir (on mettra les chaises du jardin, qu’importe).

Mais après, Noa continuera a s’inventer des souvenirs avec ses grands parents. Et nous serons toujours nous 4 au quotidien. Juste nous 4….





Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Commentaires sur Noel en retard

  1. Emilie
    23 décembre 2007 at 6 h 55 min (10 années il y a)

    Hoooooooooo ma petite Claire, ton récit m’a fendu le coeur, j’aurais voulu t’avoir devant moi, te serrer dans mes bras et te dire ne pas culpabiliser, la vie que tu offres à tes enfants, l’affection que tu leur porte au quotidien ne remplacent paq les grands parents, c’est vrai, mais tu ne peux en faire plus. Tu es déjà une mère exceptionnelle, une femme formidable, toujours disponible pour les autres, alors je trouve injuste que certains ne le soient pas pour toi………….. Demain soir je te promets que j’aurais une pensée pour vous quatre, je vous souhaite déjà une joyeux noel et j’espère par dessus tout que tu passeras une soirée inoubliable le 29, Biz et à très bientot, Emilie

    Répondre
  2. Celine
    9 janvier 2008 at 9 h 44 min (10 années il y a)

    Que je comrpends ce que tu ressens… je vis la meme chose, a la difference que nous sommes partis, pas eux. C’est d’autant plus dur parce que finalement c’est de notre faute…mais ce vide, ce manque, il est le meme. On a passe un reveillon avec des potes, meme pas des amis proches, pour moi c’est pas ca Noel, en plus j’etais mal, mal de perdre ce bebe, j’avais besoin du soutien de mes proches… ton article, j’aurais aussi bien pu l’ecrire… Il faut profiter encore plus des moments ou ils sont la…

    Répondre
  3. Claire/Jellylorum
    9 janvier 2008 at 9 h 58 min (10 années il y a)

    Merci à vous. Céline, je me doute que dans ces conditions, c’était encore plus difficile. Pour ma part, j’en avais tellement gros sur la patate que comme je l’ai dit après, j’ai été malade, ais malade comme un chien.. Super Noel quoi… J’ai bien essayé de dire à ma mère ce que je ressentais, mais elle n’a pas voulu l’entendre. Surement parce qu’elle culpabilise et que c’est dur pour elle aussi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *